DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Belgique honore les libérateurs américains

Vous lisez:

La Belgique honore les libérateurs américains

Taille du texte Aa Aa

60 ans après, la Belgique commémore la bataille des Ardennes, dernière grande offensive de l’Allemagne nazie. Sur le site du Mardasson, un monument élevé à Bastogne à la mémoire des libérateurs américains, une cérémonie a eu lieu en présence de vétérans américains et de leur proche. En signe de réconciliation, ces hommes ont ensuite rencontré des anciens soldats allemands dans un coin de forêt des alentours, rebaptisé le “bois de la paix”. Le témoignage d’un vétéran et de sa petite-fille: “C’est bon d‘être de retour ici, la population belge est formidable avec nous, j’ai l’impression de revenir à la maison.”

“Il a commencé à nous parler de la guerre il y a seulement trois ans. Il n’a jamais vraiment aimé nous en parler avant et je peux comprendre, ça devait être probablement très dur.” Le 16 décembre 1944, 220 000 soldats allemands s‘élancent à l’assaut de la Belgique et du Luxembourg sur un front de 120 kilomètres, où n‘étaient stationnés que 70 000 soldats américains. Avec cette gigantesque offensive, Hitler a pour objectif de reprendre Anvers et de s’emparer des réserves de carburants des alliés. Mais les Américains réussissent à mobiliser 400 000 hommes, 1 100 chars et l’aviation. Hitler perdra ses meilleures unités dans la bataille et laissera le champ libre à l’armée rouge sur le front est, accélérant sa défaite. La bataille des Ardennes, qui pris fin le 18 janvier 45, fit des dizaines de milliers de morts des deux côtés.