DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ioukos : bas les masques, la bataille judiciaire se précise

Vous lisez:

Ioukos : bas les masques, la bataille judiciaire se précise

Taille du texte Aa Aa

La presse russe affirme avoir découvert l’identité de l’acquéreur de la principale filiale de Ioukos. Après avoir identifié les personnes qui ont participé à l’enchère de dimanche, deux quotidiens affirment que c’est Surgutneftgaz qui se cache derrière Baïkal. Le quatrième groupe pétrolier du pays, entreprise privée dirigée par le milliardaire Vladimir Bogdanov et réputée en bons termes avec le Kremlin, a nié ces affirmations.

Dans le même temps, en Sibérie, la situation est critique. Selon le maire de Nefteyugansk, “le volume des investissements dans l’industrie a chuté considérablement. La plupart des personnes liées au secteur pétrolier sont sans emploi dit-il, et de citer les chauffeurs de camion-citernes, ceux qui travaillent sur les puits de pétrole, les employés du bâtiment.” La situation ne semble pourtant pas proche de trouver une issue. Les dirigeants de Ioukos, qui avaient saisi un tribunal américain avant la vente aux enchères, ont menacé de saisir de nouveaux tribunaux à l‘étranger et de réclamer plus de 20 milliards d’euros de dommages et intérêts, laissant présager des saisies de cargaisons pétrolières à l‘étranger.