DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Noël à Bethléem : entre espoir et morosité

Vous lisez:

Noël à Bethléem : entre espoir et morosité

Taille du texte Aa Aa

Malgré la présence des dirigeants palestiniens Mahmoud Abbas et Ahmed Qoreï, le souvenir de Yasser Arafat devrait planer cette nuit sur les cérémonies de Noël organisées à Bethléem.

Quelques 5 000 fidèles chrétiens, palestiniens et étrangers, sont attendus dans la ville de naissance du Christ. La traditionnelle procession du patriarche latin Michel Sabbah est partie vendredi matin de Jérusalem, puis elle est entrée en début d’après-midi dans la zone autonome palestinienne. Le patriarche qui organisera la messe de minuit dans l’Eglise de la Nativité a été accueilli par de nombreux scouts. Ce même religieux a dénoncé mardi l’encerclement de Bethléem par la clôture de sécurité israélienne. “La ville est une prison géante”, a déclaré Michel Sabbah. Côté israélien, les autorités ont montré quelques signes de détente. Pour la première fois depuis décembre 2001, le plus haut représentant palestinien est présent à Bethléem. Cette autorisation du gouvernement d’Ariel Sharon constitue un geste fort, puisque ces trois dernières années Yasser Arafat était, lui, resté bloqué à Ramallah. Israël a enfin allégé ses contrôles de sécurité. Certains palestiniens chrétiens de Cisjordanie et de Gaza ont été autorisés à se rendre à Bethléem.