DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pays-Basque : le Parlement veut renforcer l'autonomie de la région

Vous lisez:

Pays-Basque : le Parlement veut renforcer l'autonomie de la région

Taille du texte Aa Aa

Contre toute attente le plan Ibarretxe a été adopté jeudi soir par le Parlement basque de Vitoria. Il s’agit d’un projet qui prévoit un nouveau statut du Pays Basque et qui porte le nom du chef du gouvernement de la région autonome.

Ce sont les députés nationalistes qui ont permis son adoption par 39 voix contre 35. Juan Jose Ibarretxe a donc convaincu les députés basques avec la dernière mouture de son plan et après plus d’un an de tractations. Ce plan vise à faire de l’Euskadi, le Pays Basque espagnol, une région aux compétences élargies, librement associée à l’Espagne, au lieu d’une région autonome en application avec la Constitution espagnole. En clair : une entité encore plus autonome qu’elle ne l’est déjà actuellement. Présenté par Ibarretxe comme un plan de cohabitation, il est dénoncé à Madrid par la majorité socialiste et l’opposition. La vice-présidente du gouvernement explique que la position de Madrid n’a pas changé : “le plan Ibarretxe est contraire à la Constitution dit-elle. Et c’est pour cette raison qu’il ne doit pas être approuvé”.

Angel Acebes, le chef du parti populaire, l’actuelle opposition, estime que ce vote “ne bénéficie qu‘à l’ETA qui a obtenu par voie institutionnelle ce pour quoi il a tué pendant des années, à savoir un projet nationaliste radical de rupture avec l’Espagne, et de fracture et d’exclusion de la société basque.”

Le projet doit encore être examiné par le Parlement espagnol de Madrid, où la grande majorité des députés y est opposée. Il a donc peu de chance d’aboutir.