DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une course contre la mort s'est engagée

Vous lisez:

Une course contre la mort s'est engagée

Taille du texte Aa Aa

Un objectif : empêcher l’apparition d‘épidémies. Les organisations humanitaires ont pour priorité de fournir de l’eau potable aux secteurs sinistrés. C’est l’eau contaminée, et non les milliers de corps en décomposition, qui représente la menace la plus immédiate. Les eaux sales qui facilitent la transmission de maladies tels que le choléra, le paludisme et la dengue.

En Indonésie comme sur ces images, les corps sont regroupés avant, souvent, d‘être brûlés sur place. L’odeur de mort rode partout, pour la seule Indonésie, le chiffre de 80 000 victimes est avancé. L’Indonésie a annoncé la tenue à Djakarta le 6 janvier prochain d’un sommet international pour réunir une aide d’urgence et étudier les problèmes de reconstruction. Une reconstruction qui pourrait coûter plus de 10 milliards d’euros. Les Nations Unies ont annoncé aussi la tenue d’une réunion exceptionnelle à Genève le 11 janvier pour récupérer là aussi le maximum de fonds et coordonner l’aide internationale.