DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Indonésie, le pays martyre avec près de 100 000 morts

Vous lisez:

L'Indonésie, le pays martyre avec près de 100 000 morts

Taille du texte Aa Aa

Jour après jour, les corps sont repêchés et les bilans revus à la hausse. Plus ici encore qu’ailleurs. 94 000 morts, derniers chiffres communiqués par les autorités qui savent qu’on ne connaîtra sans doute jamais les chiffres définitifs de cette catastrophe, l’Indonésie paye le plus lourd tribut.

Là où les engins de secours ne peuvent pas arriver, les éléphants ont pris le relais pour aider au déblaiement. Les militaires, la Croix rouge indonésienne et les volontaires étrangers continuent à chercher les cadavres et à les enterrer dans des fosses communes. L‘île de Sumatra était tout près de l‘épicentre du séisme, en première ligne. Les secours ne se sont pas arrêtés à Banda Aceh, ils ont désormais réussi à atteindre des zones jusque là coupées du monde, au nord-ouest. La nourriture n’est plus une cause d’inquiétude, elle arrive en grande quantité. C’est toujours sa distribution qui pose parfois problème. Si la vie semble reprendre son cours – avec notamment le rétablissement de l‘électricité dans certains quartiers de Banda Aceh – à Meulaboh, l’aide commence à peine à arriver. Et l’on rencontre le même désespoir. Une femme raconte comment son mari a été emporté, sous ses yeux, mais que deux de ses enfants ont survécu. Meulaboh a perdu 20 000 de ses 40 000 habitants. Ceux qui restent sont sous ces tentes, les épidémies qui les guettent pourraient faire plus de morts que les vagues géantes.