DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Textile : la Chine, grande gagnante

Vous lisez:

Textile : la Chine, grande gagnante

Taille du texte Aa Aa

C’est une révolution dans le monde du textile, jusque dans le porte monnaie des consommateurs européens. La levée des quotas sur le textile mondial, appliquée depuis le 1er janvier, va entraîner une diminution des prix. Ainsi, l’OCDE estime qu’une famille de quatre personnes va voir son budget annuel “vêtements” baisser de 270 euros. Le consommateur gagnant, mais pas autant encore que les deux grands pays à qui profitent cette levée des quotas, l’Inde et la Chine. Deux grandes puissances émergeantes dont les exportations de textile étaient jusque-là limitées. Désormais, Indiens et Chinois vont inonder le marché mondial. Au sein de l’Union européenne, la part de la Chine dans les exportations de textiles va passer de 18 à 29 %… et de 16 à 50 % aux Etats-Unis.

La levée des quotas aura d’autres effets, notamment l’obligation pour la production européenne de se concentrer sur le haut de gamme. Actuellement, la Chine est le premier exportateur mondial de vêtements, et détient près du tiers du marché mondial. Des chiffres qui risquent d’exploser, mais Pékin promet de se tenir tranquille et de ne pas devenir l’ennemi n°1 des autres pays producteurs de textiles. Des pays qui forcément voient cette levée des quotas d’un très mauvais oeil. Le Mexique, le Bangladesh, le Maroc, la Tunisie, la Grèce et le Portugal, entre autres, sont les grands perdants de l’arrivée en force du mastodonte chinois.