DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Europe figée dans l'hommage aux victimes du tsunami


monde

L'Europe figée dans l'hommage aux victimes du tsunami

Trois minutes de silence dans toute l’Union, mais aussi en Suisse et dans la principauté de Monaco pour pleurer ceux qui souffrent en Asie. A Berlin, les gens se sont arrêtés dans la rue, les trains ont décalé leur départ d’une minute ; en Suède l‘émotion est immense. Les touristes scandinaves sont ceux qui ont payé le plus lourd tribut, avec pour les Suédois plus de 820 morts, et 1500 disparus. Alors ici plus qu’ailleurs, le silence est pesant. Big Ben a résonné une heure après le reste de l’Europe, décalage horaire oblige. Cérémonies religieuses, la compassion est partout, dans les aéroports, le métro, les écoles… La bourse de Londres a interrompu ses activités.

L‘émotion était particulièrement vive dans les ambassades indonésiennes, thaïlandaises, indiennes, installées en Europe.

Trois minutes de silence dans l’Union, déchiré par la sonnerie aux morts : 150 000 personnes ont perdu la vie, plus de 9000 touristes, essentiellement Européens, ne sont pas revenus de leurs vacances. A Paris enfin, des roses blanches ont été déposées devant l‘église St Sulpice. La dernière fois que l’Europe avait observé 3 minutes de silence, c‘était après le 11 septembre aux Etats-Unis et les attentats de Madrid.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'adoption des enfants, et les risques de trafics