DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Ioukos : une certaine confusion règne

Vous lisez:

Affaire Ioukos : une certaine confusion règne

Taille du texte Aa Aa

Nouvelle étape du démantèlement de l’ex-numero un russe du pétrole Ioukos jeudi : la cour fédérale des Etats Unis pour le Texas à Houston, poursuit l’examen de l’affaire Ioukos et plus précisément des questions de pocédure, essentielle dans le cadre du dépôt de bilan annoncé par Ioukos.La présidente du tribunal de Houston doit également fixer la date des auditions pour examiner la requête de Deutsche Bank qui conteste officiellement la compétence de ce tribunal, en affirmant que Ioukos ne possède pas suffisamment d’actifs aux Etats Unis pour se placer sous la protection de la loi de ce pays sur les faillites.

La menace juridique est bien réelle pour le Kremlin qui est pour beaucoup derrière le démantèlement de Ioukos. Cette menace a été suffisamment forte pour que Gazprom renonce à acquérir Iougansk au profit de la compagnie pétrolière publique Rosneft puis d’une structure publique.Cette structure publique devait ensuite faire appel à des capitaux chinois, ceux de la société pétrolière CNPC, pour participer au financement en échange de 20% du capital de Iougansk. Aujourd’hui, CNPC affirme ne pas détenir une telle somme.