DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Asie : l'UE devient premier donateur

Vous lisez:

Asie : l'UE devient premier donateur

Taille du texte Aa Aa

A Bruxelles comme à Jakarta, l’Union européenne se mobilise. Autour du nouveau président de l’Union, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, et du président de la Commission, le Portugais José Manuel Durao Barroso tous deux présents dans la capitale indonésienne, les pays membres font preuve d’une générosité sans précédent. Un milliard d’euros, dont la moitié pour la seule Allemagne, plus ce qu’a promis la Commission, ce qu’explique le président de la Commission : “Jusque-là, nous avons déjà décidé d’envoyer une aide d’urgence, une aide initiale qui monte à 100 millions d’euros. Nous allons ajouter à cela 350 millions d’euros. Nous travaillons en collaboration avec le Parlement européen, qui bien sûr devra décider de tout cela à travers la procédure habituelle”.En devenant le premier donateur avec au total un milliard et demi d’euros, l’Union européenne veut être un acteur principal en Asie. Elle s’expose aussi aux critiques de ceux qui l’accusent de vouloir en profiter pour s’affirmer sur la scène internationale. La réponse de Jean-Claude Juncker : “Nous avions le devoir de venir, pas simplement pour obtenir une visibilité européenne, mais pour montrer une solidarité européenne”.Autre initiative envisagée par Bruxelles, l’assouplissement du pacte de stabilité, qui fixe les déficits à 3 % maximum du PIB, pour les pays donateurs les plus généreux.