DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Victimes du Tsunami : la Thaïlande rassure les pays occidentaux

Vous lisez:

Victimes du Tsunami : la Thaïlande rassure les pays occidentaux

Taille du texte Aa Aa

Dans la petite localité de Baan Bang Muang, en Thaïlande, les fosses communes s‘étendent à perte de vue. De part et d’autre d’une petite route, elles forment un quadrilatère de plusieurs centaines de mètres carrés… Des milliers de victimes du Tsunami y sont déposées et recouvertes de terre. Parmi elles, aucun occidental, assure la responsable locale du site: “Si nous découvrons des étrangers, ils sont renvoyés. Ici, nous enterrons seulement les Asiatiques et beaucoup de Thaïlandais.”

Pour mettre fin aux inquiétudes des pays occidentaux, les autorités thaïlandaises ont affirmé ce matin qu’aucun cadavre étranger n’avait été enterré dans des fosses communes ou incinéré. Ici, d’ailleurs, en cas d’erreur, chaque corps est étiquette, ce qui permet d’avoir accès à nombre de détails sur la victime et d’exhumer rapidement les corps qui seraient réclamés par des proches ou des gouvernements. Sur certains sites, on place même une puce électronique sur les cadavres. De quoi rassurer par exemple les autorités britanniques. Le ministre des Affaires étrangères Jack Straw a rencontré le Premier ministre thaïlandais qui lui a expliqué que ces inhumations temporaires étaient conformes aux procédures internationales. “Les corps pourront être enterrés provisoirement pour être par la suite exhumés et stockés dans des morgues réfrigérées. Je sais, explique Jack Straw, que ça a l’air macabre et profondément stressant pour les proches des victimes…” Mais pour les autorités thaïlandaises et la population, c’est le seul moyen de faire face aux milliers de morts qui jonchent désormais leur sol. C’est aussi le seul moyen d‘éviter les épidémies. Et preuve que leur système fonctionne, des victimes suédoises ont pu être rapatriées en début de semaine.