DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux semaines après le drame asiatique, l'aide peine toujours par endroits

Vous lisez:

Deux semaines après le drame asiatique, l'aide peine toujours par endroits

Taille du texte Aa Aa

Cela fait deux semaines exactement que les vagues géantes ont déferlé sur l’Asie du sud-est, et le ballet des hélicoptères est toujours incessant. Au Sri Lanka, l’UNICEF a affrété plusieurs appareils pour distribuer son aide d’urgence, faute d’autres moyens :“Cet hélicoptère est très bien pour acheminer l’aide rapidement, explique unporte-parole de l’organisation, mais sur le long terme, il va falloir réparer ces chaussées et rendre les routes à nouveau opérationnelles”.

Les camions de vivres ont toujours des difficutés à gagner certaines zoneset il faudra 2 à 3 mois pour reconstruire ne serait-ce qu’une route dans la région. En attendant on pare au plus urgent, comme à Banda Aceh une équipe allemande amène des pompes pour purifier l’eau. Un outil précieux dans cette région dévastée d’Indonésie où 300 000 Indonésiens sont privées d’eau potable.Autre pays, autre préoccupation : à Kao Lakh, en Thaïlande les volontaires sont aidés par des éléphants pour fouiller des décombres inexplorés et dans lesquels on retrouve encore des cadavres. Six nouveaux corps ont été retirés samedi grâce aux pachydermes. Selon un dernier bilan, la catastrophe a fait plus de 156 000 morts.