DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Indonésie met en garde les ONG contre les rebelles

Vous lisez:

L'Indonésie met en garde les ONG contre les rebelles

Taille du texte Aa Aa

Comme s’il n‘était déjà pas assez difficile d’acheminer l’aide humanitaire sur l‘île de Sumatra, parfois dans des régions très reculées, une nouvelle menace vient perturber le travail des volontaires et des militaires. La menace des rebelles. L’armée indonésienne a mis en garde contre des attaques de la guérilla séparatiste, très présente dans le nord de l‘île, la zone la plus touchée par le tsunami. Un porte-parole de l’armée se justifie : “Nous ne voulons pas que ces travailleurs humanitaires étrangers se rendent dans des régions dangereuses, car les rebelles pourraient gêner la mission humanitaire. Je ne veux pas qu’un membre d’une équipe soit tué par les rebelles. C’est pour cela que nous limitons l’aide aux alentours de Banda Aceh et de Meulaboh”.Pour l’instant, le travail des organisations non-gouvernementales n’a pas été entravé, ni par les rebelles, ni par les nouvelles restrictions fixées par l’armée indonésienne. Un éventuel obstacle ne ferait que retarder une distribution qui, déjà, peine à être efficace.