DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Charles Graner, condamné à dix ans de prison

Vous lisez:

Charles Graner, condamné à dix ans de prison

Taille du texte Aa Aa

La cour martiale de Fort-Hood au Texas a tranché : le soldat américain Charles Graner, considéré comme l’instigateur des sévices infligés à la prison d’Abou Ghraïb en Irak, a écopé d’un verdict plutôt clément puisqu’il encourait une peine de 15 ans de prison. Il n’a exprimé en tout cas aucun regret à sa sortie du tribunal.

Les dix officiers composant le jury ont reconnu Graner coupable de mauvais traitement aux détenus, actes de cruauté, agression et actes d’indécence. L’accusation l’a dépeint comme un sadique qui prenait du plaisir à humilier et maltraiter les prisonniers. Les dix jurés militaires n’ont pas retenu la thèse de la défense selon laquelle il ne faisait qu’obéir aux ordres. Outre sa peine, il a été radié de l’armée américaine. La mère de Garner pourtant estime que les véritables coupables n’ont pas été inquiétés : “Mon fils a été déclaré coupable le jour où le président Bush a dit à la télévision que des pommes pourries ont fait honte au pays. Et bien, moi, je crois que c’est Donald Rumsfeld et le président Bush qui font honte au pays. Mon fils a pris dix ans pour quelque chose qu’on lui a dit de faire”. Graner avait plaidé non coupable. Il formait un couple diabolique avec Lynndie England qui sera jugée elle aussi par une cour martiale, alors qu’elle a donné naissance récemment à un enfant dont Graner serait le père.