DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ouverture de l'opéra de Copenhague déchaîne les passions

Vous lisez:

L'ouverture de l'opéra de Copenhague déchaîne les passions

Taille du texte Aa Aa

Certains l’appellent le grille-pain, pour d’autres, c’est un chef d‘œuvre architectural. Une chose est sûre, l’ouverture du nouvel opéra de Copenhague ne laisse personne indifférent au Danemark. Hier soir, les souverains danois ont pu féliciter celui sans qui ce bâtiment n’aurait pas vu le jour, Maersk Mc-Kinney Moeller. A 92 ans, l’homme le plus riche du Danemark est le mécène de cet opéra. Mais ses relations avec son architecte ont été très difficiles, ce dernier a failli plusieurs fois abandonner le chantier. Pour éviter la faillite de son cabinet, il a dû accepter, à contrecœur, les desiderata du mécène.

Pour ce danseur en revanche, ce théâtre est l’un des plus beaux qu’il ait vu. “Pour un artiste, cette scène a quelque chose de magique, de magnétique, je dois le dire, cet auditorium est incroyable”. Le bâtiment de 1450 places a coûté 336 millions d’euros, mais hier soir les chiffres et les controverses ont laissé la place au plaisir de la musique, et cela n’a pas de prix.