DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture du sommet sur la prévention des catastrophes naturelles

Vous lisez:

Ouverture du sommet sur la prévention des catastrophes naturelles

Taille du texte Aa Aa

La conférence mondiale sur la prévention des catastrophes naturelles, qui s’est ouverte aujourd’hui à Kobé, au Japon, était prévue de longue date. Mais le raz-de-marée du 26 décembre dernier lui donne une toute autre portée. La conférence, qui doit durer cinq jours, est organisée par les Nations unies. L’ordre du jour initial a été bousculé. Une des priorités sera la mise en place d’un système d’alerte au tsunami dans l’océan Indien, similaire à celui qui existe déjà dans le Pacifique.

Dans un message enregistré à l’avance et diffusé devant les 3 000 experts et officiels d’une quinzaine de pays présents, le secrétaire général de l’Onu Kofi Annan a estimé qu’il fallait retenir les leçon du raz-de-marée et mettre l’accent sur la prévention. Un investissement en amont moins onéreux et plus efficace pour sauver des vies a-t-il expliqué. Selon le dernier bilan du tsunami qui a balayé le littoral de l’océan Indien, plus de 175 000 personnes ont été tuées. L’effort humanitaire de la communauté internationale se poursuit, notamment dans la région d’Aceh dans le Nord de l’Indonésie. Au total, près de 5,5 milliards d’euros d’aide ont été promis par la communauté internationale.