DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pays-Basque espagnol : attentat à la voiture piégée

Vous lisez:

Pays-Basque espagnol : attentat à la voiture piégée

Taille du texte Aa Aa

L’explosion d’une voiture piégée à Getxo, dans le nord du Pays-Basque espagnol, a fait un blessé, une femme membre de la police autonome basque qui sécurisait le quartier. Légèrement touchée, elle a été hospitalisée à Bilbao.

La déflagration a été précédée d’un appel téléphonique au nom de l’ETA au journal basque Gara, canal habituel de revendication de l’organisation terroriste basque. Cet acte, perpétré dans un quartier résidentiel où vivent de nombreux chefs d’entreprises basques, pourraît être lié à une campagne d’extorsion de fonds estiment des sources nationalistes. Reste qu’il intervient 48 heures seulement après la publication d’un communiqué dans lequel l’ETA manifeste sa volonté de résoudre le sanglant conflit basque par la négociation avec le gouvernement espagnol du Premier ministre socialiste José Luis Zapatero. Toutefois sans mentionner explicitement un cessez-le-feu. Ce mardi matin, quelques heures avant l’attentat, le porte-parole du bras politique de l’ETA, Arnaldo Otegi a expliqué que “même si le Pays-Basque espagnol vit toujours dans un conflit, il faut également envisager d’autres moyens de trouver une solution.” Du côté de Madrid, c’est la prudence qui prévaut. Avant d’envisager toute phase de négociation, le gouvernement espagnol exige que l’ETA dépose les armes. Des armes qui ont fait plus de 800 morts depuis 36 ans.