DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Microsoft s'avoue vaincu, du moins pour la première manche

Vous lisez:

Microsoft s'avoue vaincu, du moins pour la première manche

Taille du texte Aa Aa

Le géant américain de l’informatique ne fera pas appel de la décision de la Cour Européenne de Justice. En décembre, elle avait refusé de suspendre les sanctions imposées par Bruxelles. Microsoft va donc devoir fournir une version allégée de Windows pour le marché européen, une version sans le programme Media player, jusqu’ici intégré d’office. La Commission européenne y voyait une entrave à la concurrence. Autre mesure réclamée: la transmission d’informations aux produits concurrents pour qu’ils puissent dialoguer avec Windows.Epinglée pour abus de position dominante, la firme américaine a déjà payé son amende record de 497 millions d’euros, mais espère gagner sur un autre front. Un deuxième recours vise l’annulation de toutes les sanctions.