DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Témoignage : "j'ai participé à la libération d'Auschwitz"

Vous lisez:

Témoignage : "j'ai participé à la libération d'Auschwitz"

Taille du texte Aa Aa

En libérant Auschwitz, les hommes de la 322ème division d’infanterie soviétique ont été les premiers à voir l’horreur des camps de la mort. 7 000 fantômes entassés dans des baraquements attendant la mort comme une délivrance. Les soldats soviétiques les ont libérés. Ukrainien, Yakov Vinnichenko est l’un de ces témoins. Il n’oubliera jamais ce qu’il a vu ce 27 janvier 1945 :“Les détenus se soutenaient les uns les autres pour ne pas tomber. Il y en avait qui riaient, d’autres pleuraient. Certains essayaient de nous toucher mais nous gardions nos distances. Nous sommes venus et nous ne nous sommes pas arrêtés. Il fallait continuer d’avancer (…) Dès le deuxième jour, une douche a été mise en place, des cuisines de campagne pour nourrir les gens. Ils étaient si faibles, ils ne pouvaient pas marcher. Ils étaient décharnés.”

Environ 56 000 prisonniers en état de marcher avaient été déplacés par les soldats SS quelques jours avant l’arrivée des soviétiques. “Comment pouvait-on torturer des gens au point qu’ils soient si frêles, avec plus que la peau sur les os, au point qu’ils puissent à peine tenir debout se demande Yakov, aujourd’hui âgé de 78 ans. Il y avait beaucoup d’humidité, il faisait assez chaud et il n’y avait pas de neige pour remplacer l’eau, il n’y avait que de la boue. C’est une image ignoble. C’est impossible à décrire.” A Auschwitz, symbole de la solution finale, un million et demi de personnes ont été assassinées.