DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Proche-Orient dans l'attente de la trêve négociée par Abbas

Vous lisez:

Le Proche-Orient dans l'attente de la trêve négociée par Abbas

Taille du texte Aa Aa

Mahmoud Abbas a regagné hier soir Ramallah après plusieurs jours de discussions à Gaza avec le Hamas et d’autres mouvements radicaux palestiniens en vue de les rallier à un cessez-le-feu. Mardi dernier, le président palestinien avait affirmé qu’il ne partirait pas avant d’avoir conclu un accord sur un arrêt des attaques anti-israéliennes. Sans l’annoncer officiellement, il a toutefois fait preuve d’un certain optimisme.

Alors que Mahmoud Abbas a exhorté l’Etat hébreu à fournir une contrepartie à la trêve en cessant ses opérations militaires et en libérant les détenus palestiniens, Israël reste dans l’expectative. Benjamin Netanyahu, le ministre israélien des Finances demande des actes significatifs. Shimon Peres, le vice-premier ministre et numéro 2 du cabinet israélien se félicite au contraire des “efforts énormes” du dirigeant palestinien et préconise le dialogue. Les Etats-Unis intensifient eux aussi leurs efforts. William Burns, le secrétaire d’Etat adjoint américain chargé du Proche-Orient se rend aujourd’hui dans la région et en Egypte pour relancer le processus de paix. Des bulldozers israéliens ont néanmoins entamé hier la construction d’un des tronçons les plus controversés de la barrière de séparation située au sud de la Cisjordanie après une pause de huit mois sur ordre de la Cour suprême israélienne.