DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Economie allemande : de bonnes et de moins bonnes nouvelles

Vous lisez:

Economie allemande : de bonnes et de moins bonnes nouvelles

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement allemand est légèrement plus sceptique sur la croissance en 2005 : dans son rapport économique publié tous les ans à la fin du mois de janvier, Berlin table sur une croissance du Produit Intérieur Brut de 1,6% en 2005 après avoir misé jusqu‘à présent sur 1,7%. Ce n’est donc pas vraiment l’euphorie et d’ailleurs, la plupart des instituts de conjoncture et des institutions internationales attendent une croissance plus modeste en Allemagne en 2005. Le FMI, le Fonds Monétaire international, prévoit 1,5% de croissance cette année en Allemagne et l’OCDE : l’Organisation de coopération et de développement économique, 1,4% seulement. Pour mémoire on rappellera que la croissance économique était de 1,7% en 2004 après la récession de 2003.Wolfgang Clement, le ministre allemand de l’Economie, affirme que l‘économie est dans une phase de croissance depuis le milieu de l’année 2003 et table notamment sur un léger rebond de la demande intérieure en 2005 après plus de 3 ans de stagnation. Un pronostic que semble confirmer l’indice Ifo du climat des affaires au mois de janvier qui retrouve à 96,4 son plus haut niveau depuis onze mois. Un certain regain d’optimisme se dégage de l’enquête de l’Ifo et ce, particulièrement dans le commerce de gros et de détail et dans le bâtiment. Parallèlement, Berlin estime que la consommation des ménages devrait progresser de 0,7% sur un an en 2005 par rapport à 2004. Ce qui viendrait compenser une certaine stagnation des exportations allemandes en raison de la vigueur de l’euro et de la flamblée des prix du pétrole.