DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : un procès remarqué

Vous lisez:

Espagne : un procès remarqué

Taille du texte Aa Aa

Il est considéré comme l’homme le plus riche d’Espagne, comme l’un des plus influents aussi. Emilio Botin, patron de la banque Santander Central Hispano, la première banque de la zone euro, est confronté depuis ce matin à la justice de son pays. Il est accusé de détournements de fonds et de gestion déloyale. On lui reproche le versement d’indemnités de départ en retraite particulièrement disproportionnées.

Des sommes faramineuses qui auraient d’après l’accusation porté préjudice aux actionnaires de la banque. Ce sont eux d’ailleurs qui sont à l’origine de la plainte. Ainsi, deux dirigeants de la banque ont reçu des millions d’euros pour prendre leur retraite : 56 millions en 2001 pour José Maria Amusategui, 108 millions l’année suivante pour José Angel Corcostegui. Deux hommes qui sont également poursuivis dans cette affaire. Emilio Botin, âgé de 70 ans, risque 6 à 12 ans de prison. Le procès devrait durer plusieurs semaines. Il a déjà été ajourné à la semaine prochaine, c’est la première décision prise ce matin par le tribunal.