DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ton monte entre le Vatican et Madrid

Vous lisez:

Le ton monte entre le Vatican et Madrid

Taille du texte Aa Aa

Les critiques formulées lundi par le Pape contre le gouvernement espagnol ne sont pas passées inaperçues. Le souverain pontife a exhorté les Espagnols à ne pas se couper de leurs racines chrétiennes. Il a surtout dénoncé les initiatives du gouvernement Zapatero et le climat de permissivité morale dans le pays.

Un sermon qui n’a pas plus à José Bono, ministre de la défense de Zapatero et lui-même catholique pratiquant : “On ne peut pas accuser notre gouvernement du laïcisme qui existe en Espagne. Peut-être que la hiérarchie de l’Eglise devrait réfléchir à ce qui éloigne la population de la foi” a-t-il déclaré dans un entretien à la télévision publique espagnole. Depuis l’arrivée des socialistes au pouvoir, les rapports entre l’Eglise espagnole, proche du Vatican, et le gouvernement se sont tendus, notamment avec la légalisation du mariage homosexuel, et l’assouplissement des textes sur le divorce et l’avortement. Point de friction supplémentaire : les déclarations récentes d’un évêque espagnol, qui s’est dit favorable au port du préservatif pour empêcher la propagation du SIDA. L‘épiscopat a ensuite dénoncé ces propos.