DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mort d'une fillette palestinienne fragilise la trêve au Proche-Orient

Vous lisez:

La mort d'une fillette palestinienne fragilise la trêve au Proche-Orient

Taille du texte Aa Aa

Les groupes de radicaux palestiniens menacent de reprendre les attaques contre Israël, après la mort d’une petite palestinienne. Un décès suivi par des tirs d’obus qui se sont abattus sur une maison d’une colonie juive voisine. Les tirs ont été revendiqués par le Hamas. Quelques heures plus tôt, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, une fillette de 10 ans avait été tuée par des tirs de soldats israéliens. Nourane Dib était en rang dans la cour, quand elle a été touchée à la tête.

Son école est située à 900 mètres de la frontière avec l’Egypte et les tirs pourraient provenir des miradors israéliens placés sur cette frontière. Une autre élève a été blessée à la main. Israël, pour l’instant, dément toute responsabilité. Il y a eu des tirs, mais pas dans cette zone, a dit Tsahal, avant d’accuser des Palestiniens qui tiraient en l’air pour fêter le retour de la Mecque. En tout cas, ce drame fragilise le cessez-le-feu obtenu par Mahmoud Abbas. il ébranle aussi le projet de retrait de Tsahal de plusieurs villes de Cisjordanie. La question était encore débattue dans la soirée lors d’une rencontre israélo-palestinienne.