DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irlande du Nord : le crise s'aggrave

Vous lisez:

Irlande du Nord : le crise s'aggrave

Taille du texte Aa Aa

Désignée comme seule responsable d’un cambriolage spectaculaire et de fait d’une crise de confiance qui frappe sévèrement le processus de paix, l’Armée républicaine irlandaise a fini par perdre patience. Elle a stoppé net le démantèlement de son arsenal, entamé en 2001.

Gerry Adams, président du Sin Fein, l’aile politique de l’Ira, regrette “que les deux gouvernements aient choisi la confrontation. Ils le livrent au jeu de la polémique sans en mesurer les conséquences”.Référence directe aux premiers ministres britannique et irlandais. Londres et Dublin, mais aussi toutes les polices d’Irlande, ont désigné l’Ira comme responsable d’un hold up, celui de la Northern Bank de Belfast. Niant toute responsabilité dans cette affaire depuis un mois, les chefs de l’organisation clandestine assurent avoir perdu patience devant des allégations qualifiées de “fausses et malveillantes”. Le 20 décembre dernier des malfaiteurs ont subtilisé 38 millions d’euros. Pour l’heure aucun suspect n’a été appréhendé mais l’affaire constitue un nouvel obstacle au processus de paix en Ulster. Même si l’arrêt du désarmement de l’Ira ne parait pas avoir été suivi d’un appel à la reprise des violences.