DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les engagements pris par Israéliens et Palestiniens à Charm el-Cheikh

Vous lisez:

Les engagements pris par Israéliens et Palestiniens à Charm el-Cheikh

Taille du texte Aa Aa

Premier point des accords trouvés à Charm el-Cheikh : l’arrêt de la violence des deux côtés qui, en quatre ans, a coûté la vie à quatre mille personnes. Pour les Israéliens, cet engagement se traduit par la fin des incursions terrestres de Tsahal et des raids aériens ciblés – opérations visant à la capture ou l‘élimination des Palestiniens appartenant à des groupes radicaux islamistes. Les actions militaires israéliennes ont causé la mort de trois mille Palestiniens.

Côté palestinien, l’arrêt de la violence signifie l’arrêt des attentats suicide. Depuis le déclenchement de l’Intifada, en 2000, un millier d’Israéliens sont morts, victimes de la violence des groupes radicaux dans des attentats ou lors d’attaques contre les colonies juives de la Bande de Gaza ou de Cisjordanie. Second point : Ariel Sharon a confirmé la libération, sur trois mois, de 900 des huit mille Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes. Des libérations supplémentaires seront négociées avec les Palestiniens. Israël s’est par ailleurs engagé à se retirer de plusieurs villes des territoires. Des villes occupées au fur et à mesure que l’Intifada prenait de l’ampleur et se militarisait. Enfin, Ariel Sharon s’est une fois de plus dit déterminé à mettre en oeuvre son plan de désengagement. Celui-ci prévoit le retrait unilatéral de la bande de Gaza et le démantèlement des colonies juives qui s’y trouvent. Israël gardera toutefois le contrôle des frontières et des espaces aériens et maritimes.