DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rasmussen, deuxième épisode au Danemark

Vous lisez:

Rasmussen, deuxième épisode au Danemark

Taille du texte Aa Aa

Ils étaient des dizaines à scander son prénom, pour fêter sa victoire. Le Premier ministre Anders Fogh Rasmussen a été réélu hier au Danemark. Le gouvernement libéral-conservateur sort renforcé de ce scrutin avec 52,6% des suffrages, c’est une nouvelle satisfaction pour le chef du gouvernement danois : “Nous avons été reconduits au pouvoir et c’est aussi une victoire historique pour le parti libéral qui reste le plus grand parti du pays”.

Le parti libéral de Anders Fogh Rasmussen a pourtant perdu 4 sièges lors de ces législatives, et ce sont ses alliés conservateurs et d’extrême-droite qui ont progressé. Le Premier ministre a fêté l’exploit de la coalition avec son épouse, c’est la première fois qu’au Danemark, pays à forte tradition sociale-démocrate, la droite l’emporte deux fois de suite. Le leader de la gauche, Mogens Lykketoft, a tiré les leçons de sa défaite, en annonçant qu’il cèdera sa place à la tête du parti social-démocrate. Anders Fogh Rasmussen a bâti son succès sur deux promesses phare : réduire les impôts et l’immigration. Près de 4 ans après sa première victoire en 2001, le nombre de demandeurs d’asile a chuté de 80% et les impôts ont diminué, ouvrant à Rasmussen une voie royale vers la réélection.