DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Camilla et Charles, l'amour au grand jour

Vous lisez:

Camilla et Charles, l'amour au grand jour

Taille du texte Aa Aa

Camilla Parker Parker Bowles et le prince Charles se sont rencontrés pour la première fois il y a 35 ans, lors d’un match de polo, à Windsor. Entre deux buts, ils tombent amoureux. Mais face à l’insouciance des deux tourtereaux de 23 ans, la loi de la monarchie est implacable : ils se marieront, mais chacun de leur côté. Camilla épousera un officier de cavalerie en 1973, et divorcera en 1995. L’union de Charles est plus célèbre. En juillet 1981, une certaine Diana Spencer devient une princesse adorée.

Leur mariage fait rêver les Britanniques, mais le prince continue sa relation avec Camilla. Une relation révélée par la presse en 1992, c’est le Camillagate. Tout est parti d’une conversation téléphonique intime entre le prince et sa bien-aimée, enregistrée à leur insu. “I love you” disait l’amoureux. La presse se tourne alors, bien sûr, vers Lady Di… Lors d’un entretien télévisé, en 1994, Diana écoute la question, “Pensez-vous que madame Parker Bowles soit un facteur de l‘échec de votre mariage ?”, et répond : “Nous étions trois dans ce mariage… ça fait beaucoup…”.

Camilla Parker Bowles devient célèbre dans le monde entier. Lors d’un voyage au Chili, elle est pressée de questions. Mais elle garde un silence très diplomatique… Camilla et Charles attendront 1999, deux ans après la mort de Lady Di, pour apparaître ensemble en public. La même année, Camilla rencontre William et Harry, les fils du prince.

Peu à peu, Camilla et Charles se dévoilent. La reine Elisabeth reconnaît la relation en juin 2000. Quelques jours plus tard, c’est le premier bisou en public. Leur relation n’est plus un secret, ils assument même. Ils vivent ensemble dans la résidence officielle du prince et de ses fils. L’an dernier, le nom de Camilla apparaît pour la première fois dans les comptes du prince.

Acceptée par la population britannique à défaut d‘être appréciée, Camilla reste discrète. En fait, les Britanniques ne la connaissent pas vraiment. On sait simplement que son arrière-arrière-grand-mère était la maîtresse d’Edouard VII, l’arrière-arrière-grand-père de Charles. Déjà un signe…