DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin de la mutinerie à la prison de Cordoba, en Argentine

Vous lisez:

Fin de la mutinerie à la prison de Cordoba, en Argentine

Taille du texte Aa Aa

Les détenus se sont finalement rendus et tous les otages ont été relâchés.Des négociations difficiles avaient été entamées avec les autorités mais certains prisonniers, condamnés à la prison à perpétuité, réclamaient une amnistie, ce qui avait été jugé impensable par le procureur général de la province.

Le dialogue a payé. Les mutins avaient libéré auparavant 13 de leurs otages : des gardiens mais aussi des femmes et des mineurs. Ces derniers s‘étaient laissés piéger durant les heures de visite. La prison de Cordoba, ville du centre de l’Argentine, abrite 1.800 détenus pour une capacité de 700 et la mutinerie a éclaté pour réclamer de meilleures conditions de détention. Au plus fort de la révolte, des prisonniers armés, grimpés sur les murs de l‘établissement pénitentiaire, ont torturé certains de leurs otages ou menacé de les précipiter dans le vide. A l’extérieur, des proches des détenus les encourageaient alors que des familles d’otages les suppliaient au contraire. Huit personnes sont mortes lors des affrontements entre mutins et forces de l’ordre.