DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les groupes italien Fiat et américain General Motors ont donc trouvé un accord

Vous lisez:

Les groupes italien Fiat et américain General Motors ont donc trouvé un accord

Taille du texte Aa Aa

qui leur évitera de s’engager dans une longue procédure judiciaire. Le dédommagement obtenu par Fiat de 1 milliard et 550 millions d’euros et l’abandon par General Motors des 10% qu’il détenait dans Fiat Auto pour l’annulation de l’option qui aurait pu contraindre l’américain de racheter les 90 % restant, est assurément une bonne nouvelle pour Fiat. “Ce n’est pas seulement parce que la situation financière de Fiat va s’améliorer s’est expliqué le président de Fiat, Luca di Montezemolo, mais aussi parce que cet accord nous libère de nos liens avec General Motors et ouvre la voie à de nouveaux accords industriels.

En tous cas, a conclu le Président de Fiat, c’est un signe positif pour tous les salariés de Fiat”. La nouvelle a été accueillie avec plaisir par les investisseurs et le titre Fiat gagnait 3,4% à la bourse de Milan en cours de séance lundi. Cependant, tous les analystes affirment que Fiat doit désormais relever des défis considérables et que le groupe ne s‘épargnera pas une restructuration supplémentaire de son activité automobile. Fiat, avec ses marques Alfa Roméo et Lancia est actuellement le sixième constructeur automobile sur le marché européen : le nombre de ses immatriculations neuves n’a pas varié entre 2003 et 2004.Maintenant que General Motors est parti, Fiat Auto va devoir trouver un partenaire de substitution pour partager avec lui le coût de développement de ses futurs produits. Après tout, le dédommagement de General Motors : 1 milliard 550 millions d’euros est à peine supérieure à la consommation de trésorerie de Fiat Auto en un an.