DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les relations transatlantiques se réchauffent avant le sommet de l'OTAN

Vous lisez:

Les relations transatlantiques se réchauffent avant le sommet de l'OTAN

Taille du texte Aa Aa

A les voir, il semblerait que George Walker Bush, arrivé dimanche à Bruxelles, et Jacques Chirac ont toujours mener une politique extérieure commune. Le président américain exige, comme son homologue français, le retrait des troupes syriennes du Liban et tous deux ont pour priorité la résolution du conflit au Proche Orient.

Un accord apparemment parfait qui s’est achevé par un dîner franco-américain. George Walker Bush n’a pas hésité a se servir des “french fries” et Jacques Chirac a bu du vin californien. Un repas qui n’a rien d’anodin : le français était l’un des plus farouches opposants à la guerre en Irak. Sujet que Bush n’a d’ailleurs pas évoqué une seule fois en public. Jacques Chirac a lui mis l’accent le dossier libanais. Le discours du président américain prend lui des accents réconciliateurs. Il est clair que Washington attend de l’aide de l’Union européenne pour la reconstruction de l’Irak et notamment pour la formation des forces de sécurité irakiennes. Ce sujet sera certainement au coeur des débats de cette journée cruciale. Après un sommet de l’OTAN, dans la matinée, George Walker Bush participera à une réunion bilatérale Union européenne – Etats-Unis.