DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Eglise anglicane vers le schisme?

Vous lisez:

L'Eglise anglicane vers le schisme?

Taille du texte Aa Aa

L’Eglise anglicane n’en n’est pas encore au schisme, mais elle en prend le chemin. La pression en tout cas est forte sur l’Eglise nord-américaine, jugée trop libérale par les autres anglicans. La crise qui couve depuis quelque temps, a atteint son paroxsyme en 2003 avec l’ordination d’un évêque homosexuel, Gene Robinson, par l’Eglise épiscopale du New-Hampshire. Hier, à l’issue d’une réunion de crise en Irlande du Nord, l’Eglise anglicane a donc suggéré le retrait pour un temps de la branche nord-américaine des instances dirigeantes. Désormais la balle est donc dans son camp comme l’explique l’archevêque de Canterbury : “Nous avons parlé de manière très claire aux dirigeants de l’Eglise anglicane américaine des conséquences et du coût des décisions qu’ils ont prises. Sachant ce coût, la question maintenant est de savoir où ils souhaitent se situer, par rapport aux autres églises de cette famille.” L’Eglise anglicane a demandé à ses représentants américains mais aussi canadiens tout aussi libéraux en matière d’homosexualité de se retirer pour au moins trois ans du “conseil législatif anglican”. Une proposition à laquelle réfléchissent les deux Eglises, qui continuent de défendre leurs positions respectives.