DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Syrie soupçonnée dans l'attentat de Tel Aviv

Vous lisez:

La Syrie soupçonnée dans l'attentat de Tel Aviv

Taille du texte Aa Aa

“Pas d’avancée diplomatique au Proche-Orient sans action palestinienne contre le terrorisme.” Avertissement ce dimanche matin d’Ariel Sharon, le Premier ministre israélien, après l’attentat de jeudi à Tel Aviv, une attaque suicide qui a fait 4 morts.

“Il n’y aura pas de progrès politique tant que les Palestiniens n’entreprendront pas une campagne sérieuse de destruction des groupes terroristes et de leurs infrastructures dans les territoires palestiniens, a déclaré Ariel Sharon. Si ce n’est pas le cas, Israël devra accroître ses actions militaires qui sont destinées à protéger ses citoyens”. Après avoir d’abord soupçonné le Hezbollah, mouvement islamiste libanais proche de l’Iran et de la Syrie, d‘être responsable de cet attentat, l’Etat Hébreu estime aujourd’hui que la Syrie serait indirectement responsable de l’attaque, revendiquée hier par le Djihad Islamique. Le 8 février dernier, Israël et l’Autorité palestinienne signaient à Charm el Cheikh en Egypte un accord de cessez-le-feu… Une trêve que les groupes activistes palestiniens ont déclaré avoir l’intention de respecter. Mahmoud Abbas, le Premier ministre palestinien, a mis en cause “une tierce partie, qui tente de saboter le processus de paix”.