DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Joie et stupeur au siège d'Il Manifesto

Vous lisez:

Joie et stupeur au siège d'Il Manifesto

Taille du texte Aa Aa

Dans le centre historique de Rome, au siège d’“Il Manifesto”, le journal de Giuliana Sgrena, la nouvelle de sa libération a été accueillie par une explosion de joie et de soulagement par ses collègues.

Présente également Simona Toretta, une jeune volontaire humanitaire qui fut elle aussi prise en otage avec l’une de ses collègues Simona Pari. Simona Toretta ne cachait pas son émotion : “Je suis très contente et impatiente de la voir ici comme tous les journalistes mais il ne faut pas oublier les autres otages”. Une joie mêlée de larmes puis de stupeur lorsque tous ont appris la blessure de Giuliana Sgrena et la fusillade qui a suivi sa libération. Une fusillade et une libération racontées par le dessin du caricaturiste du journal. L’histoire de cette colombe de la paix revenue …blessée …en Italie.