DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rapatriement de l'Italienne Giuliana Sgrena, blessée


monde

Rapatriement de l'Italienne Giuliana Sgrena, blessée

Le falcon 900 transportant la journaliste italienne libérée vendredi soir est arrivé en fin de matinée à l’aéroport de Rome-Ciampino. L’ex-otage est apparue éprouvée et affaiblie, mais debout malgré sa blessure. Une ambulance l’attendait sur le tarmac, pour ensuite la conduire à l’hôpital militaire du Celio à Rome. Giuliana Sgrena a en effet été blessée après sa libération. Son convoi a essuyé des tirs de soldats américains sur la route de l’aéroport de Bagdad. L’homme qui l’a libérée, un responsable des services spéciaux italiens est mort, deux autres ont été blessés et elle-même a été touchée d’un éclat de balle à l‘épaule gaule. Quelques cris de joie ont accueilli son retour, mais l’ambiance générale était assombrie par l’incident tragique de sa libération. Dans le même avion se trouvait l’un des agents blessés, tandis que le corps de Nicola Calipari devait être rapatrié ce samedi également.

La journaliste a été dès hier soignée à l’hôpital américain de Bagdad et elle doit être maintenant réopérée à la clavicule, mais son état n’inspire pas d’inquiétude. Si elle a échappé au pire c’est grâce à l’agent Nicola Calipari qui a fait bouclier de son corps au moment des tirs américains. L’annonce de sa mort a suscité un choc en Italie. Beaucoup d’officiels, Silvio Berlusconi en tête, se sont rendus à l’aéroport pour accueillir les blessés. Ce retour aujourd’hui après un mois de captivité pour la journaliste n’est pas la fête qu’il aurait dû être.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Giuliana Sgrena libérée, l'Italie soulagée mais meurtrie