DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : funérailles nationales pour un officier devenu un "héros"

Vous lisez:

Italie : funérailles nationales pour un officier devenu un "héros"

Taille du texte Aa Aa

Les Italiens ont rendu un ultime hommage lundi à celui qu’ils considèrent comme un “héros”. Nicola Calipari, vice-directeur des services de renseignements italiens, a été tué par des soldats américains vendredi soir en Irak alors qu’il rapatriait en voiture la journaliste Giuliana Sgrena, libérée après un mois de séquestration. Il a reçu une balle dans la tête en protégeant de son corps l’envoyée spéciale en Irak du journal italien “Il Manifesto”.

Ce Calabrais de 50 ans, marié et père de deux enfants, a eu le droit à des funérailles nationales. En l‘église Sainte Marie des Anges, au centre de Rome, des personnalités politiques, dont le président Ciampi et le chef du gouvernement, ainsi que des hauts responsables militaires et de nombreux anonymes ont assisté à la cérémonie religieuse célébrée en mémoire de Nicola Calipari. La mort de cet officier des services secrets italiens et la blessure de Giuliana Sgrena risquent de mettre dans l’embarras Silvio Berlusconi, allié de la première heure des Américains en Irak. La journaliste italienne alimente la thèse d’une fusillade qui la visait personnellement. Le reste de la presse penche plutôt pour une bavure.