DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Italie, après le deuil, le temps des explications

Vous lisez:

En Italie, après le deuil, le temps des explications

Taille du texte Aa Aa

Après avoir fait son deuil, l’Italie ne relâche pas ses efforts pour comprendre comment et pourquoi Nicola Calipari est mort. L’agent italien, chef des services secrets de son pays en Irak, est mort sous les balles américaines vendredi alors qu’il ramenait l’ex-otage Giuliana Sgrena à l’aéroport de Bagdad.

Hier l’ambassadeur américain en Italie a de nouveau été convoqué par Silvio Berlusconi, aujourd’hui c’est le ministre italien des Affaires étrangères Gianfranco Finni qui doit rendre compte de l’avancement du dossier devant les députés italiens. Hier, le président du Parlement européen, Josep Borrel, a lui aussi demandé des explications aux Etats-Unis sur la mort de Nicola Calipari. Il a aussi appelé à la mobilisation pour la libération de Florence Aubenas : “Giuliana est de retour parmi nous et profite à nouveau de sa liberté, mais la mobilisation doit continuer pour obtenir la libération de Florence Aubenas et de son interprète Hussein Hanoun al-Saadi. Ils sont toujours en captivité, retenus par ceux qui rejettent le droit à l’information et la démocratie.”

Les portraits des 2 otages ont été accrochés hier dans le hall du Parlement européen. Aujourd’hui une manifestation est organisée à Bruxelles pour demander leur libération.