DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Loi antiterroriste : la constante marche arrière de Tony Blair

Vous lisez:

Loi antiterroriste : la constante marche arrière de Tony Blair

Taille du texte Aa Aa

La Grande-Bretagne a pris le problème du terrorisme à bras le corps. Du moins, elle tente de le prendre à bras le corps. Tony Blair, le Premier ministre britannique, a toutes les peines du monde à faire passer son projet de loi antiterroriste. Obligé de faire d’importantes concessions face aux critiques des parlementaires, le chef du gouvernement tente tout de même de vendre son texte : “Nous voulons repositionner la police au coeur de la communauté, qu’elle soit visible dans la rue, qu’elle se fonde dans cette nouvelle législation qui lutte contre le comportement anti-social et contre le crime. Nous voulons redonner le contrôle de la communauté aux citoyens responsables, car c’est une minorité qui ne respecte pas la loi”.

Le projet de loi antiterroriste a également été très contesté par la rue. Tony Blair a fait de la lutte contre le terrorisme son cheval de bataille, et sa détermination à faire adopter son projet pourrait conditionner la suite de la campagne pour les législatives, organisées vraisemblablement au printemps.