DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fusion Swiss/Lufthansa : les discussions sont sérieuses

Vous lisez:

Fusion Swiss/Lufthansa : les discussions sont sérieuses

Taille du texte Aa Aa

Aucune décision officielle n’a été prise par le conseil fédéral suisse en ce qui concerne la prise de contrôle de la compagnie aérienne suisse – dont la confédération helvétique détient 20% du capital – et son acquéreur affiché : la compagnie aérienne allemande Lufthansa. Mais le sentiment général penche pour le oui. “Aujourd’hui on voit qu’il y a une possibilité de travailler dans un grand groupe, affirme Charles Favre, conseiller national suisse; c’est là-dessus qu’il faut miser de façon à ce qu’il puisse y avoir des postes de travail qui soient maintenus, de façon à ce qu’on maintienne nos dessertes aériennes et puis dans un 2ème temps, la confédération a la possbilité et devrait se retirer du capital de Swiss parce que rester présent à 20% n’a pas beaucoup de signification. Enuiste je ne crois pas que c’est le rôle de la confédération d‘être présent dans une compagnie aérienne”.Cette opération augmenterait encore la consolidation du secteur aérien en Europe, quelques mois après la fusion entre Air France et KLM, dont ¨la nouvelle entité se rapprocherait en termes de passagers transportés. Les négociations qui se déroulent actuellement sur l’intégration de Swiss dans Lufthansa s’orientent vers le maintien des liaisons aériennes de la Suisse avec l‘étranger et le maintien de la marque Swiss. Les principaux actionnaires de la compagnie helvétique qui détiennent 86% de son capital ne recevraient qu’une somme d’argent symbolique et Lufthansa ne paierait que pour les 14% restant qui représentent le flottant du groupe en bourse.La compagnie Swiss a fait état vendredi d’une perte nette équivalant à 90 millions d’euros pour son exercice 2004, soit presque 5 fois moins que le déficit enregistré en 2003.