DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de négociations avec la Croatie sans transfert d'Ante Gotovina au TPI

Vous lisez:

Pas de négociations avec la Croatie sans transfert d'Ante Gotovina au TPI

Taille du texte Aa Aa

C’est ce qu’a déclaré le président de l’Union européenne, Jean-Claude Juncker, après que La Croatie a annoncé avoir ordonné le gel des avoirs du général fugitif, inculpé pour crimes de guerre par le TPI en 2001. Un geste insuffisant pour la présidence de l’Union, qui conditionne donc l’ouverture des négociations d’adhésion au transfert d’Ante Gotovina devant le TPI.

Ante Gotovina a été inculpé pour crimes de guerre pour des faits commis contre des Serbes de Croatie à la fin de la guerre serbo-croate entre 91 et 95. Depuis son inculpation en 2001 il reste introuvable et la Croatie assure ne pas savoir où il se trouve. Si l’Union Européenne s’est montrée très sceptique sinon intransigeante sur ce point, en Croatie une partie de la population continue de soutenir Ante Gotovina: “C’est a lui de décider s’il veut aller ou pas à la Haye. On n’a pas à faire pression sur lui pour qu’il se rende. Lui n’a fait que se défendre. Et ce sont ceux qui l’ont aidé à l‘époque qui font pression maintenant, les Anglais et les Américains.” “Si c’est la condition pour que la Croatie accède à l’union européenne, alors oui, il faut qu’il se rende. Il faut qu’il accepte cette idée, dans l’intérêt de la Croatie.” Ce mercredi les ministres des affaires étrangères de l’Union doivent décider d’ouvrir – ou non – les négociations d’adhésion avec la Croatie.