DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yad Vashem, le musée de l'Holocauste

Vous lisez:

Yad Vashem, le musée de l'Holocauste

Taille du texte Aa Aa

Un nouveau musée pour que les victimes de l’Holocauste ne tombent pas dans l’oubli. Pour que les derniers témoins ne cessent d‘être relayés. Le nouveau musée du mémorial Yad Vashem est inauguré ce mardi à Jérusalem. Le bâtiment, dessiné par Moshe Safdie, veut symboliser la souffrance des Juifs pendant l’Holocauste, il veut innover pour entretenir la mémoire. Raconter l’histoire, faire vivre le passé. “Dans le nouveau musée historique de Yad Vashem, explique la conservatrice, nous racontons l’Holocauste. Nous racontons bien sûr les nazis, mais nous avons surtout voulu nous concentrer sur la vision juive de l’histoire des Juifs, c’est ce qui est nouveau dans notre musée”.

Neuf galeries thématiques racontent plusieurs aspects de l’horreur. La vie des Juifs allemands pendant l’ascension du nazisme, la vie dans les ghettos, dans les camps de concentration, la solution finale, la résistance, les rescapés…Autant de thèmes abordés à travers des récits et des objets de tous les jours, le musée veut éviter que l’Holocauste ne devienne une période abstraite reléguée aux livres d’Histoire. Le musée sera un complément au mémorial Yad Vashem, dédié à la mémoire des six millions de Juifs exterminés par les nazis, un lieu honoré par de nombreux chefs d’Etat en visite en Israël, comme le président allemand Horst Koehler, début février. Après avoir parcouru le musée, le visiteur pourra se rendre dans plusieurs mémoriaux dédiés aux victimes. La visite s’achèvera sur une avenue bordée de 2 000 arbres, puis avec une large ouverture sur la vallée de Jérusalem.