DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : Silvio Berlusconi précise ses propos

Vous lisez:

Irak : Silvio Berlusconi précise ses propos

Taille du texte Aa Aa

Silvio Berlusconi rectifie le tir. Il avait surpris tout le monde en annonçant hier soir lors d’une émission de la télévision publique que l’Italie commencerait à réduire le nombre de ses soldats en Irak dès septembre. Mais ce mercredi en fin d’après-midi, il a tenu a, d’après ses termes, à éclaircir sa pensée : “Ecoutez bien mes paroles dans l‘émission et vous comprendrez. Ce que j’ai dit c’est que nous avons eu un entretien avec Tony Blair sur la nécessité d’entreprendre, en accord avec nos alliés, un plan de retrait comme le souhaite notre opinion publique”.

Plus question donc de retrait graduel des seules troupes italiennes comme indiqué mardi soir. Les propos ont été rectifiés. Il avaient conduit le président américain à réagir au cours d’une conférence de presse.“J’ai appelé Silvio Berlusconi et il a soulevé la question des troupes italiennes en Irak. Il a dit tout d’abord qu’il voulait me dire qu’il n’y avait pas de changement de sa politique. Il a ajouté que tout retrait serait effectué en consultation avec les alliés et en fonction de la capacité des Irakiens à se défendre eux-même”. Le contingent italien a été déployé après la chute de Saddam Hussein en juin 2003, malgré l’hostilité de l’opinion publique italienne, qui avait manifesté en masse contre la guerre. Un contingent composé de 3.303 gendarmes et militaires basés à Nassiriyah et placés sous commandement britannique. Le prix à payer fut élevé. 17 militaires et 2 civils ont été tués en novembre 2003, 5 autres soldats ont trouvé la mort depuis.