DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Ligue arabe attend un geste d'Israël

Vous lisez:

La Ligue arabe attend un geste d'Israël

Taille du texte Aa Aa

Relancer l’initiative de paix avec Israël, tel est l’enjeu du 17ème sommet de la Ligue Arabe qui s’est ouvert en fin de matinée à Alger. Les dirigeants arabes exigent, pour reprendre des relations normalisées avec Israël, que l’Etat hébreu revienne aux frontières de 1967, ce que Tel Aviv refuse évidemment. Amr Moussa, le secrétaire général de la Ligue arabe estime que la paix n’est pas possible sans cette condition : “Il faut qu’il y ait un engagement des 2 côtés, pour mettre un terme à ce conflit. Des relations de voisinage pourront être établies avec un retrait complet d’Israël permettant l‘établissement d’un réel Etat palestinien”.

Plusieurs personnalités non-arabes ont répondu à l’invitation du président algérien Abdelaziz Bouteflika à assister à l’ouverture du sommet parmi lesquelles le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodríguez Zapatero, venu défendre son initiative de lutte internationale contre le terrorisme. “Il n’y a aucune justification au terrorisme”, a déclaré Zapatero, “rien ne peut justifier l’assassinat aveugle. La terreur aggrave les conflits et empêche leur résolution”. Le chef du gouvernement espagnol veut éviter une fracture entre l’Orient et l’Occident. Il a proposé la création d’un groupe de haut niveau, avec l’ONU et les pays arabes, pour lancer son projet d’alliance des civilisations.