DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet européen : la directive Bolkestein sera revue

Vous lisez:

Sommet européen : la directive Bolkestein sera revue

Taille du texte Aa Aa

Satisfaction générale à Bruxelles. Les dirigeants de l’Union européenne sont tombés d’accord lors du sommet des 25. D’accord sur deux points : d’abord, ils ont entériné, comme prévu, la réforme du Pacte de stabilité. Rien de bien surprenant. Plus inattendu, les 25 sont d’accord pour revoir la si controversée directive Bolkestein sur les services.

Objectif, maintenir le modèle social européen, comme l’explique le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, l’actuel président de l’Union européenne : “La stratégie de Lisbonne, qui parle de croissance d’emploi et de compétitivité, implique que nous ouvrions le marché des services. Mais la rédaction actuelle du projet de directive connaîtra des modifications substantielles pour que nous puissions tenir compte des préoccupations graves et très souvent nobles qui ont été exprimées”.

Ont mené la fronde contre la directive Bolkestein, la Belgique, l’Allemagne et surtout la France où la libéralisation des services inquiète. Jacques Chirac, le président français, a fait de la remise à plat de la directive une priorité, lui qui est au centre de tous les regards européens après les derniers sondages sur la Constitution en France, qui donnent le non gagnant. Bruxelles craint que l’amalgame entre la Constitution et la directive Bolkestein, deux choses différentes, se soit installé dans l’esprit des Français.