DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le déferlement de vêtements chinois bon marché fait de nouveau réagir bruxelles

Vous lisez:

Le déferlement de vêtements chinois bon marché fait de nouveau réagir bruxelles

Taille du texte Aa Aa

La semaine prochaine, la Commission européenne devra décider si elle ouvre ou non une enquête sur le bond des importations de textiles chinois. La commission intervient suite à une plainte d’Euratex. Cette organisation qui représente l’industrie textile en Europe réclame des mesures de sauvegarde sur au moins 12 catégories de produits. Mercredi dernier la Commission avait publié des lignes directrices qualifiées d’insuffisantes et tardives par Euratex. Théoriquement la Commission ne peut recevoir que des plaintes déposées par les Etats membres mais elle peut décider de se baser sur les arguments d’Euratex pour s’autosaisir.