DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Italie n'accepte pas la version américaine d'une bavure

Vous lisez:

L'Italie n'accepte pas la version américaine d'une bavure

Taille du texte Aa Aa

Les conclusions des enquêteurs américains sur la mort de l’agent secret italien Nicola Calipari en Irak ne conviennent pas aux autorités italiennes.Ce désaccord est souligné dans un communiqué conjoint du ministère italien des Affaires étrangères et du département d’Etat américain.

“Cet évènement tragique ne doit pas toutefois dégrader les longues relations d’amitié entre le peuple américain et le peuple italien, a tenu à préciser un porte-parole du département d’Etat. Les valeurs qui unissent nos deux pays, a-t-il ajouté, nous obligent à être présents aux côtés du peuple irakien.” Le chef de la diplomatie italienne Gianfranco Fini a commenté sobrement : “On ne pouvait pas demander au gouvernement italien de signer une reconstitution des faits qui ne correspondait pas à la sienne.” La voiture dans laquelle l’agent secret se trouvait avec la journaliste italienne Giuliana Sgrena, qu’il venait de tirer des griffes de preneurs d’otages irakiens, avait été criblée de balles par des soldats américains sur la route de l’aéroport de Bagdad le 4 mars dernier. La mort de Nicola Calipari avait fortement ému la population italienne, déjà opposée en majorité à la présence d’un contingent italien en Irak. Le rapport d’enquête commune italo-américaine doit être maintenant rendu public bientôt.