DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tony Blair riposte aux attaques du Sunday Times

Vous lisez:

Tony Blair riposte aux attaques du Sunday Times

Taille du texte Aa Aa

En pleine campagne électorale pour les législatives de jeudi, le Premier ministre britannique jure qu’il n’a passé aucun pacte avec Washington pour attaquer l’Irak. Un conflit qui le rattrape alors que son camp est donné vainqueur par la plupart des sondages. Tony Blair voit dans ce nouveau scandale une dernière tentative de déstabilisation de ses adversaires.

“Nous sommes à quelques jours d’un choix crucial pour le pays, lance-t-il durant un meeting. Je sais que les libéraux et les conservateurs ont recommencé à parler de l’Irak. Soyons clairs, s’ils parlent du passé c’est qu’ils n’ont rien à dire sur le futur de notre pays que ce soit en matière d‘économie, de santé ou d‘éducation.” Selon un document du Foreign Office publié dimanche par le Sunday Times, Tony Blair décide en juillet 2002 d’attaquer Bagdad, soit plusieurs mois avant la résolution de l’ONU en novembre 2002. Un article qui intéresse le chef de file des conservateurs, Michael Howard : “Je crois en un gouvernement qui dit la vérité, qui dit ce qu’il fait et tient ses promesses, précise-t-il. Je veux être capable de rendre des comptes. Je dirai aux gens ce que nous ferons dès la première semaine, le premier mois pour qu’ils le notent dans leurs agendas.” Si cette nouvelle attaque a peu de chance de faire chuter le parti travailliste dans les sondages, il pourrait tout de même affaiblir l‘éventuelle majorité du prochain parlement britannique.