DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La BCE ne bouge pas d'un pouce.

Vous lisez:

La BCE ne bouge pas d'un pouce.

Taille du texte Aa Aa

Pour le 23ème mois consécutif, les gouverneurs de la Banque centrale européenne ont décidé de maintenir inchangéd leur taux d’intérêt directeur. Celui-ci reste à 2%, inférieur d’un point au taux fixé par la Réserve fédérale américaine. Autrement dit : les banquiers centraux sont restés sourds aux appels de Berlin et de Rome, qui réclamaient un assouplissement pour soutenir la croissance de la zone euro.

Le président de la BCE a justifié son refus par les risques de dérapage inflationniste, mais Jean-Claude Trichet a quand même convenu que les perspectives économiques étaient mauvaises : “Certains risques de baisse de la croissance économique, qui avaient été identifiés plus tôt, en particulier ceux liés à la persistance des prix du pétrole à un niveau élevé, semblent s‘être en partie matérialisés lors de ces derniers mois.” La hausse à 8,9% du chômage ou la contraction en avril de l’activité industrielle dans la zone euro, voilà qui aurait pu inciter le conseil des gouverneurs à réagir. Jean-Claude Trichet et ses hommes s’y sont refusé une nouvelle fois, ils sont pour le moment et de leur propre aveu “dans une position d’attente”.