DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président américain rend visite à ses "amis" baltes

Vous lisez:

Le président américain rend visite à ses "amis" baltes

Taille du texte Aa Aa

Le président américain a débuté un exercice de “slalom” diplomatique à l’occasion de sa tournée en Europe pour commémorer le soixantième anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie. Avant de se rendre à Moscou à l’invitation du président russe, George W. Bush s’est arrêté samedi à Riga, la capitale de la Lettonie, pour rencontrer ceux qu’il appelle ses “amis” des pays baltes. Ces derniers perçoivent la fin de la Seconde Guerre mondiale comme une nouvelle occupation, cette fois soviétique.

“Nous sommes honorés d’accueillir le dirigeant d’une nation puissante dans notre région, a déclaré la présidente lettone, un dirigeant qui montre de l’intérêt pour ce qui s’est passé ici et qui ouvre un débat si franc avec nous”. Mais après ces compliments, la présidente Vaira Vike-Freiberga a oublié de donner la parole au président Bush. Il y a eu un léger flottement puis des rires dans la salle. “Ma position est très claire sur l’occupation soviétique après 1945, a finalement expliqué George W. Bush, et la position de mon pays a toujours été claire. Nous avons dressé fièrement les drapeaux de vos pays baltes indépendants sur leurs ambassades à Washington. Et le constat était clair, de ne jamais reconnaître et accepter l’occupation soviétique qui avait eu lieu”. Le président américain cite souvent les pays baltes en exemple, soulignant qu’ils ont obtenu leur indépendance après avoir vécu sous la tyrannie nazie et soviétique. De quoi agacer le président russe qui, dit-il, ne veut pas “s’excuser tous les jours”.