DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : le général Aoun accueilli par des dizaines de milliers de partisans

Vous lisez:

Liban : le général Aoun accueilli par des dizaines de milliers de partisans

Taille du texte Aa Aa

Retour triomphal du général Aoun samedi au Liban après quinze ans d’exil en France. Ce retour fait aussi grincer les dents de ses adversaires et c’est derrière une vitre pare-balles que le chef de l’opposition chrétienne, symbole de la lutte anti-syrienne, s’est adressé à la foule de ses partisans sur la place des Martyrs, dans le centre-ville de Beyrouth. Des dizaines de milliers de personnes étaient venues l’accueillir : certaines ont pleuré de joie mais la plupart ont chanté et dansé.

Michel Aoun, militaire de carrière, avait fait son entrée en politique en 1988, nommé par le président libanais Gemayel comme chef d’un gouvernement de transition. Mais en 1989, il avait lancé une guerre contre les troupes syriennes et avait finalement été chassé du pouvoir en 1990 par une offensive syro-libanaise. Il foule de nouveau le sol de sa patrie 12 jours après le départ du dernier soldat syrien du Liban. Présenté par ses partisans comme un “sauveur du Liban” et par ses adversaires comme un populiste, le général Aoun a choisi, comme premier geste à son retour, de s’incliner sur la tombe de l’ex-Premier ministre assassiné Rafic Hariri.